site mégalithique pierres droites

 

Dans la peau d'un préhisto

 

Il aura fallu attendre mille ans pour voir ressurgir de l'oubli plusieurs centaines de mégalithes faisant du site de Monteneuf l'un des plus importants de Bretagne. On a peine à croire qu'ils étaient là, à peine ensevelis, pour la plupart abattus vers l'an Mil sur injonction des autorités religieuses. Lorsque démarre la première campagne de fouilles, en 1989, sous l'égide du conservateur du Morbihan Yannick Lecerf, seuls trois menhirs sont tout juste visibles de la route, révélés depuis 1978 par un feu de lande.

Huit ans plus tard, à l'issue de la septième campagne, ce sont pas moins d'une quarantaine de pierres qui ont été redressées et plusieurs centaines qui ont été mises à jour. Sur près de huit hectares, sept lignes de menhirs ont ainsi été reconstituées, venant s'ajouter à d'autres monolithes au positionnement plus anarchique. Élevés au néolithique, il y a environ 5 500 ans, les mégalithes de Monteneuf se différencient en de nombreux points des célèbres et emblématiques alignements de Carnac. Outre le fait qu'ils soient en schiste pourpre et non en granit, les campagnes de fouille ont permis de repérer précisément les fosses et surtout les pierres de calage permettant de redresser les menhirs à leur emplacement exact.

Carnac la maniaque, Monteneuf la brouillonne ?

Autre curiosité : leur aspect désordonné. À Carnac la rigoriste s'oppose Monteneuf la spontanée. A Carnac, dans chaque alignement, les menhirs sont placés par ordre décroissant et chaque série forme un angle précis avec la précédente. Ils s'y terminent sur une enceinte mégalithique plus ou moins visible. A Monteneuf, en revanche, l'aspect un peu brouillon étonne, d'autant plus qu'aux sept alignements s'ajoutent des allées couvertes, des pierres (re)couchées et même... un menhir en cours d'extraction comme abandonné sur place par les carriers, selon toute vraisemblance en raison d'une cassure en son centre ! Autre différence de taille : le site des Pierres Droites a très tôt opté pour une approche pédagogique grand public, là où Carnac la mystérieuse, colosse aux pieds d'argile, demeure un peu moins accessible à cause des dégâts causés par le piétinement humain au fil du temps. A Monteneuf, autour de l'association Les Landes, le parti a été pris de proposer de nombreuses classes découvertes, des séjours loisirs ou des ateliers ludiques...

On se lève un menhir ?

Sans dévoyer le projet scientifique du site, l'association du centre des Landes a imaginé d'insolites séjours préhistos encadrés par des médiateurs professionnels de formation archéologique. Au programme, sur un après-midi - aux vacances de Pâques par exemple - ou à la semaine, apprenez les techniques ancestrales d'allumage du feu, polissez vos propres pendentifs ou modelez un sifflet à partir d'une simple boule d'argile. Clou du séjour en immersion, la levée de menhir en décryptant et en respectant les prodigieuses techniques des hommes du néolithique ! Si après ça, le cœur vous en dit, vous pourrez aussi vous inscrire au championnat d'Europe de tir à l'arme préhistorique !

i : Site Mégalithique des Pierres Droites, 1 rue des Menhirs, 56380 Monteneuf, internet : http://www.broceliande.centreleslandes.com

& : Le guide de la Bretagne insolite & relax, extrait.

( : Lefeuvre