ebreih belz algues marines

 

C'est l'autre gardienne du pont de Saint-Cado, l'île mythique de la ria d'Etel, également connue pour son îlot de Nichtarguer avec sa maison esseulée, perdue au milieu des flots. Depuis 1972, Le bar-restaurant Les Algues marines y fait le guet. Massive, la maison blanche, bâtie vingt ans plus tôt, contraste avec le paysage de carte postale. Avec ses grandes fenêtres panoramiques, le rade ostréicole n'en fait pas moins partie du paysage belzois. Du brut de décoffrage, de l'authentique. Aux Algues marines, le charme opère. Ou pas.

A la barre, on ne se lasse pas de la vue imprenable sur la ria d'Etel. 

Été comme hiver, les habitués n'ont pas déserté la boutique, c'est un signe. Ce jour-là accoudé au comptoir, un digne enfant du pays... né sur l'îlot de Nichtarguer même, dans l'illustre maison érigée en 1894 pour garder le parc ostréicole.

Sans fioritures, Les Algues marines n'en gardent pas moins leurs accointances [l'établissement a été repris par un nouveau propriétaire et propose d'excellents cafés gourmands et chocolats chauds maison, édit 2017].

Croqué par le photographe allemand Uwe Ommer, l'établissement l'a aussi été par une artiste peintre américaine et a gardé ses entrées dans le monde de l'audiovisuel ou de la télévision. Lieu de tournage de publicité pour une célèbre marque de pâtes, il a fait office de plateau pour l'émission Thalassa. Pour un peu, le rade et ses langoustines frites rentreraient dans la légende de Saint-Cado, aux côtés du saint-patron du même nom et de satan à qui l'on doit, dit-on, la construction du pont...

iCafé-restaurant Les Algues marines, 8 Pen er Pont, 56550 Belz

& : Le guide de la Bretagne insolite & relax, extrait

( : Lefeuvre

 

BILD0309 (2)
bretagne_insolite