al_lark_cancale

 À LA RENCONTRE DES GRANDS DAUPHINS

 

Ils sont au moins deux cents en baie du Mont Saint-Michel et constituent la plus grande colonie de Grands dauphins d'Europe. A comparer avec la trentaine d'individus selon la formule consacrée par les scientifiques - et pas anodine - qui vivent au large de Molène, les quatorze de l'île de Sein et les quatre du bassin d'Arcachon. En Corse, ils seraient environ une dizaine, mais n'y résident pas à demeure.

D'une taille allant de 90 cm à 4 mètres pour 300 kg à l'âge adulte, les Grands dauphins adorent les eaux peu profondes et peuvent parfois s'engouffrer dans les estuaires, comme celle de la Vilaine. Ils sillonnent également le golfe du Morbihan. En baie du Mont-Saint-Michel, où la ressource en poisson leur convient parfaitement, ils se montrent particulièrement à leur aise.

Grâce à l'initiative très originale de deux guides nature, il est désormais possible de les découvrir en adhérant à Al Lark, l'association qu'ils ont fondée à Cancale. Elle a pour but de faire découvrir et de recenser ces cétacés si attachants. Une découverte in situ et de visu à bord de son bateau pneumatique Tursiops II de 7,80 mètres.

Au départ de la plage de Port-Pican, au pied de l'auberge de jeunesse, les membres de l'association, qui peuvent opter pour deux formules (adhésion découverte et adhésion active) embarquent pour une fabuleuse quête d'environ trois heures avec une mission toute désignée : participer à la reconnaissance et au recensement des Grands dauphins d'Europe. Relevé de points GPS, prises de photo au 300 mm, notes... Les heureux adhérents en prennent plein les yeux tout en contribuant à l'étude de leur population et à l'évaluation de leur fréquence de passage. L'association a trouvé ses marques dans le cadre de Natura 2000 Baie du Mont-Saint-Michel, avec Océanopolis comme tuteur à l'origine. Elle structure désormais sa propre commission scientifique. L'identification ? Elle se fait en comparant les ailerons, tous différents. " Ces différences tiennent essentiellement aux cicatrices causées à leur jeune âge par les morsures de leurs jeux sociaux. La difficulté, c'est qu'elles évoluent avec le temps ! ", notent Yohann Avice et Gaël Gautier.

Guide nature dans la baie pendant sept ans, Yohann Avice, le fondateur et président de l'association Al Lark, pêcheur professionnel, s'est entouré de bénévoles et d'un animateur salarié, Gaël Gautier. Ce dernier a été lui-même animateur et directeur de classes de mer pendant six années. " Il faut bien comprendre que notre démarche n'est pas de faire du dauphin un animal de cirque. C'est d'ailleurs lui qui indique, en venant ou pas, s'il souhaite notre présence. " Ce qui est le cas près de deux sorties sur trois. " On n'est donc pas assuré de les voir à coup sûr. C'est la cerise sur le gâteau et les adhérents viennent en connaissance de cause. "

Au sein d'Al Lark, outre leur mission de sensibilisation, l'équipe reconstitue cliché après cliché l'étonnant trombinoscope de la colonie, en traitant et en comparant à posteriori les quelque 20 000 photos déjà collectées en cinq années d'existence. Un bien joli puzzle !

 

i : Association Al Lark, 13 rue de la Mouette, 35260 Cancale, internet : al-lark.org

& : Le guide de la Bretagne insolite & relax, extrait.

( : Gégé