Mitaw

Le Mitaw, le pays du milieu des eaux, entre la Vilaine et la Brière. Cette frange sud du pays de Redon, qui correspond schématiquement au nord-ouest de la Loire Atlantique - disons du Pouliquen à Avessac, d'Arzal à Cambon - a conservé un fort ancrage à la culture gallèse. Ancrage oral, avant tout : contes, chansons, légendes... Le pays Mitaw est un condensé de la Haute Bretagne qui rappelle par sa vigueur culturelle une autre Haute Bretagne, un peu plus au nord : celle de Monterfil à Ruffiac...

Mais revenons en Loire-Atlantique. Les limites du Mitaw, c'est un peu celles de la Bête Jeannette, dont le superbe site Mitaw narre la légende. Appelée également la peielle ou La bête blhàanch, la Bête Jeannette est l'une de ces nombreuses créatures, mi domestiques mi chimériques, qui peuplent l'imaginaire du pays du Milieu des eaux. Le site Mitaw aborde ce riche patrimoine de très belle manière, s'appuyant également sur un formidable travail de collectage : étude du cartulaire de Redon, de l'onomastique et, d'une manière générale, des traditions orales de Haute Bretagne. L'auteur illustre de ses photos naturalistes de nombreuses croyances locales, entre chasseurs d'âmes et chemins des morts. Entre courses aux fantômes et traque aux korrigans. 

"A l'inverse des fées, plus l'on va à l'Est plus les nains semblent disparaître", note ainsi notre passeur de culture gallèse et bretonne qui anime également un autre blog : Guskon, invitation au voyage à travers la Celtie, des Asturies à l'Irlande, et un peu plus loin encore. Guskon ne dit pas si les fées et les nains y ont là-bas d'autres repères, d'autres points cardinaux, mais ses instantanés invitent au rêve et à l'évasion, au milieu des eaux. Et par delà.

X.E.