chateau de rimaison pluvigner

C'est l'un des plus surprenants châteaux de Bretagne de par son histoire... à vous retourner comme une crêpe. Car voilà un monument qui a plusieurs facettes et voyagé quelque peu dans les airs. A l'abandon au XVIIIe siècle, le château de Rimaison n'est pas né à Pluvigner mais à quelque trente kilomètres plus au nord, à Bieuzy-les-Eaux, dans la vallée du Blavet. Il a été démantelé pierre par pierre, réutilisé en partie dans les villages alentours, tandis que l'essentiel des ruines a été, ni plus ni moins, déplacé et réutilisé à Pluvigner au milieu des années 50 ! Un passionné d'architecture et de vieilles pierres, Xavier Olivier, a en effet eu l'idée folle d'ériger un nouvel édifice à partir de trois corps de bâtiments reliés par un chemin de ronde à deux échauguettes. Le château dispose ainsi d'une aile nord, ou logis des Gardes, du XIVe ou XVe siècle, d'une aile sud, ou « Maison du Chien », d'un corps de logis du XVIe siècle et de deux grosses tours, la tour de l'Hermine et la tour des Registres.

Ce transfuge étonnant rappelle le sort que connut la statue de Vénus de Quinipily, près de Baud, elle-même transfuge d'un monument situé dans la Vallée du Blavet, sur l'ancien site archéologique gallo-romain de Sulim, près du belvédère de Castennec.
Des recherches sont actuellement effectuées grâce à l'association Pluvigner-Patrimoine pour reconstituer le chantier impressionnant mené sous l'égide de Xavier Olivier : remonter un château à 30 km de son origine et placer dans son parc une chapelle du village (Notre-Dame des Orties). Le résultat, en pleine ville de Pluvigner (route de Landaul) est surprenant et particulièrement réussi.

chateau de rimaison 2

facade chateau de rimaison

Ci-dessus, le château d'origine. Ci-dessous, le château actuel qui accueille une crêperie-restaurant aypique. Une enseigne remarquable, tenue par les descendants de Xavier Olivier, qui sert également de réception pour mariages et autres cérémonies... Le cadre est superbe, l'accueil y est très sympathique et les crêpes de belles factures, excellentes, et garnies de produits savamment cuisinés d'une grande fraîcheur. Une belle découverte ! L'établissement y tient sa deuxième saison estivale et est ouvert à l'année.

image_ 070