algae-collect-2

Nom de code : Ulvans. Objectif : développer une puissante filière de bioraffinage des algues en Bretagne. Autour de la station marine de Roscoff, qui date des années 1850, d'un réseau de recherche et développement (1700 chercheurs en Bretagne) et de cinq partenaires industriels (Olmix, Amadéite, Agrival, PRP, Melspring), c'est d'ores et déjà une première usine, unique au monde, qui vient d'être inaugurée à Plouénan, dans le Finistère nord. Vingt-cinq personnes y travaillent sur un site de plus d'un hectare avec pour ambition de recycler les algues à 100 % avec de nombreux débouchés en ligne de mire : en pharmacologie, cosmétologie, micronutrition... 

Les effectifs devraient être doublés dans les deux ans à venir sur ce site au coeur d'une région disposant de quelque 700 espèces d'algues différentes. Les investisseurs étrangers, en particulier chinois, suivent de près l'évolution de cette première unité de traitement et de valorisation qui exporte à 80 %. Le consortium est d'ores et déjà présent dans 60 pays. L'unité de Plouénan assure toute la chaîne de transformation des algues (lavage, séchage, broyage, fabrication de paillettes et de farines) avec à moyen terme une production visée de 100 tonnes/jour. Le potientiel est considérable pour cette filière émergente dans l'une des régions du monde dispsant de la plus grande diversité et d'un brassage naturel unique du fait des courants marins et de la puissance des marées. Elle permettrait également d'apporter une réponse à la prolifération des algues, même si toutes n'offrent pas les qualités recherchées à leur valorisation.