Des Français autoflagellateurs

 

En France, pays de l'abstraction par excellence, la perte de repères et d'identité, est abyssale. La profondeur de la crise actuelle oblitère un certain nombre de problèmes forts anciens. Le pays avance sur un fil sans jamais trancher, écartelé entre Europe du nord et Europe du sud, entre atlantisme et souverainisme, entre néolibéralisme et postsocialisme. Je pense profondément, qu'il est renvoyé à son refus d'entrer dans la véritable modernité comme cela fut le cas bien avant la Révolution française déjà en tournant le dos à la Réforme. Les penseurs des Lumières étaient plus protestants que catholiques dans l'âme. Les idées de la révolution française aussi. Mais le pays est entré à demi dans ce pour quoi il était pourtant prêt...