42217_2

Publiée sur le site de l'Agence Bretagne Presse, la carte de répartition des apprenants en langue régionale pourrait inciter à l'optimisme. Ces données sont toutefois à pondérer : en Bretagne par exemple, le chiffre de 34.000 élèves englobe à la fois les quelque 14-15.000 élèves en filière bilingue, les élèves, collégiens et lycéens qui suivent 1 ou 2 h d'option/semaine et les étudiants du supérieur. La relève n'est pas pour autant assurée car il y a des déperditions encore trop importantes : rupture de continuité entre le CM2 et la 6e, abandons, faiblesse du programme optionnel (qui relève de l'initiation)... A l'arrivée, on peut estimer à (grand) maximum 10.000 locuteurs le gain par cycle d'apprentissage, encore loin du rythme de diminution "naturelle" du nombre de locuteurs chaque année. 

Au-delà des progrès enregistrés, c'est aussi la motivation des apprenants qui est en première ligne.