Je n'ai de dévouement chimérique

Et la foi biblique est obsolète.

J'ai cherché en vain une religion

Mais las, je crains de ne trouver de prophète.

Si le pieux réfute le poids de la raison,

Je suis trop crédule pour être mysthique.

 

Las ! L'athée résolu ne l'est que par dépit.

La froide capitulation aidant,

Rien ne réconforte le mécréant.

Aussi, seul et loin de toute utopie,

Puis-je escompter, en guise de maigre espoir,

Qu'à force de rêver... on finisse par croire.