PEMP -5 -

 

 

L’ENFANT.
—Chante-moi la série du nombre cinq.

 

LE DRUIDE.
—Cinq zones terrestres : cinq âges dans la durée du temps; cinq rochers sur notre sœur.

 

 

 

lettre typo celtique L

ES CINQ ZONES DE LA TERRE ÉTAIENT CONNUES des anciens bardes 

comme les trois parties du monde. Un poème attribué à Taliésin, et qui

présente plusieurs points d’analogie avec le chant armoricain,

offre la preuve de ce fait : ‘La terre, dit-il,  a cinq zones et se divise

en trois parties : la première est l’Asie ; la seconde, l’Afrique ;

la troisième, l’Europe’.

-Mais je crois savoir qu’il existe cinq continents sur Terre…

Les druides avaient-ils connaissance des deux autres ?

Le collecteur de légendes ne répond pas. Daïk l’imagine riant sous cape.

L’extradolescent a peut-être une autre lecture, liée à son exo point de vue

sur la question : et si le chant du nombre cinq évoquait plutôt l’existence de cinq planètes

comparables à la Terre et toutes habitables ? Et que faut-il comprendre des cinq âges

dans la durée du temps et des cinq rochers sur notre sœur ?

-Je ne vois pas qu’elle est cette sœur emprisonnée sous cinq rochers, répond-il.

Il est possible qu’il y ait quelque rapport entre elle et la personne à laquelle Merlin

donne le même nom dans ses poésies, dit Kervarker.

-Y-a-t-il d’autres planètes autour de Proxima du Centaure ?, demande l’extradolescent

qui commence à ressentir une immense fatigue peser sur ses épaules.

Les effets de la traversée éprouvent son organisme.

-Je ne sais pas de quoi tu parles. Rappelle-toi que j’ai vécu il y a bien longtemps...

Je ne connais ce qui m’est postérieur, sinon ce dont tu me réfères à présent !

-Et les cinq rochers sur notre sœur ?

-Peut-être un lieu druidique. Peut-être une sépulture.

-Et si c’était un indice sur l’existence d’une autre planète habitable, notre sœur,

sur la présence de vie : je pense à l’eau qui sourd sous cinq rochers

-Pures suppositions ! Comment vérifier ?

-Je ne sais pas. L’enfant du druide saurait peut-être nous guider, s’il a bien retenu

la leçon…

-L’enfant du druide ? Ce n’est pas l’esprit druidique. L’enfant n’est pas un guide,

ni un messager. La philosophie druidique n’est pas une religion comme les humains

l’entendent bien souvent. Pour les druides, il n’y a pas de messager supérieur, mais

une interconnexion des êtres avec la nature et le cosmos.

Le collecteur imaginait peut-être un extraterrestre davantage relié au cosmos

qu’un Terrien monothéiste attaché aux représentations et aux commandements

bibliques.

La communication se rompt.

Daïk décide d’orienter son aéronef en direction de l’exo-planète

qui est en orbite autour d’alpha Centuri B. Il jette son appareil dans son sillage.

Le vaisseau s’approche de la tellurique, dénuée d’atmosphère, se joue de son

attraction gravitationnelle, reprend de la vitesse de libération puis se fait catapulter

tout droit sur le système solaire. Cette rupture de communication ressemble bien

à un dérushage volontaire... Daïk songe aussitôt à sa cousine par une sorte

de lien de causalité et tente de la joindre au mépris des règles de sécurité :

la conversation méta-fréquence pourrait être interceptée par ses parents.

Mais il se sent terriblement seul. Il a besoin de parler à quelqu’un de son âge.

Et de son espèce, si possible.

Par chance, la connexion aboutit :

-Ohh ! Daïk ! Un bail que je n’avais plus de tes nouvelles ! Comme je suis ravie de t’entendre !

-Oh moi aussi, Sannah.

-T’as l’air bizarre… Ca va comme tu veux ? Où es-tu ?

Daïk lui parle de la fugue. De son intention de défier la loi.

Folle d’inquiétude, Sannah lui crie à l’esprit :

-Tu as perdu la raison ! Tes parents vont te tuer !

-Ils l’ont déjà fait.

-Comment peux-tu dire ça ?!

-Ils m’ont livré à mon triste sort, Sannah. Depuis bien trop longtemps.

-T’es déphasé ou quoi ?

-Ils ne pensent qu’au Fric. Le Fond de recherche interstellaire commun ! Et moi,

pendant trop longtemps, j'ai été livré à mon triste sort en orbite géostationnaire.

‘N’avais pas le droit de sortir. Ce n’est pas une vie !

-Mais… tu ne vas pas abandonner tes AAP avec les notes que tu te tires ?

Pas maintenant ! Tu es proche du but !

-Quel but ? Ecoute moi bien, Sannah, j’ai mieux à faire : je suis entré en contact

avec des druides terriens. J’apprends plein de choses sur l’univers IV et je peux même

te dire que j’approche du système solaire en ce moment ! Je ne suis plus qu’à un jet

d’astéroïdes. Tiens, tu entends ?

-Non, je n’entends rien. Quoi donc ?

-Je suis en train de reprendre de la vitesse de libération et si tu veux,

je te rappelle tout à l’heure. ‘Suffis simplement que j’ajuste ma combinaison espace-temps

et je te reprends, OK ?

-Attends, Daïk. Daïk ! Ecoute-moi !

Scrouip.

Krrrrrrchhhhhhh…

-Sannah ???

-…

Daïk ajuste son col. Mars, système solaire, bras d’Orion, Voie lactée, univers IV.

Ce qui lui a pris un temps infini en univers IV n’a été qu’une coupure de faisceau

en univers II.

Sannah reprend, furieuse :

-Daïk, tu fais chier. Tu m’as explosé les tympans ! C’était quoi ce rush ?!

-Pas un rush... ‘Viens de transborder ! Youhou !!! J’approche de la quatrième

planète du système solaire ! Ha, ha ! Tu sais, le système qui est sous embargo ?

N’empêche que leurs légendes décoiffent !!! Si les Terriens avaient écoutés

leurs druides plus longtemps, ils ne seraient pas dans cet état de délabrement.

Je suis certain qu’ils seraient même un exemple pour toutes les galaxies. Tu sais sur quoi

je suis tombé ?

-Daïk, je t’en supplie, reprends-toi. Tu dérailles ! N’enfreins pas la Loi…

-Mes parents attendent que je l’enfreigne, alors ! Je suis conditionné pour. C’est un truc

que tu peux pas comprendre.

-Prends-moi pour une conne. Les druides t’ont bourré le mou, oui !

-Non, même pas. Mais peu importe, je veux te parler d’autre chose. De quelque qu’on

n’apprend pas dans les AAP ni en courant l’espace pour le Fric ! Les Terriens ont attenté

à leur propre planète. Je suis tombé par hasard sur une révélation, un truc énorme :

les êtres humains ont manipulé la farine des choses !

-Ces Terriens ont toujours été complètement barrés. Ne te comporte pas

comme un humain, Daïk, on s’en fout de leur gueule.

-Je veux remonter à la source des récits cosmiques. Au chant des Séries.

-C’est quoi encore ce truc ?

-Une légende druidique colportée dans tout l’espace par Ann Drouiz.

L’illustre Ann Drouiz, voyons ! Avec qui j’ai télépathé, figure-toi !

-Tu parles de ce vieux ringard qui écoute de la musique de branque

dans une sale hutte et qui s’est fait excommunié par l’univers entier ? Ann Drouiz !

Mais personne n’écoute ses fadaises depuis toujours !

-C’est le seul pont qui existe entre les Terriens et notre peuple.

Et je suis sur le point de comprendre beaucoup de choses…

-Mon pauvre ami, t’es givré à -273° c ! Pourquoi me racontes-tu tout ça ?

Je te préviens, je ne te couvrirai pas, hein, c’est hors de question ! T’es grave de me balancer

ce genre de rushes incompréhensibles, tu vas ruiner ta carrière, ta famille va…

-Bah, ne t’en fais pas pour ça ! ILS COMPRENDRONT BIENTÔT ! Je voulais juste parler

avec toi, pas que tu me fasses la leçon. Si je suis Terrien, eh bien moi je peux te dire

que tu es le portrait craché et sur-équipé de tes parents ! Et que fais-tu de la solidarité

extradolescente ?

-J’ai grandi, Daïk.

-Je vois, t’as renoncé.

-Renoncé à quoi ? Je suis responsable, c’est tout ! Atterris, mon vieux !

-Frimeuse, va.

-Et toi petit branleur !

-Tu me traites de… ? T’es gonflée à l’hélium ! Tu ne sais même pas ce que ça veut dire !

-Si, ça veut dire que tu te comportes comme un adolescent humain.

-Tu parles, t’en as jamais vu un seul de ta vie !

-J’ai entendu tous ces récits sur les sexués, figure-toi. Tu n’as rien de bon à apprendre

d’eux. J’espère vraiment pour toi qu’on n’est pas sous contrôle méta-parental.

-C’est pour ça que tu me tiens leur discours ? T’as peur d’être sur écoute !

Eh bien, moi, je ne pense pas que ce soit une évolution de l’espèce, toutes ces écoutes

de merde. Les druides écoutaient la nature et y puisaient toutes sortes d’enseignements

philosophiques et biologiques. Ils ne jouaient pas à pénétrer ton esprit comme une bande

de méta-violeurs collectifs. Allez, je file, souhaite-moi bonne chance et fais ta balance

si tu veux !

Quelle embrouille ! Aucun soutien, nulle part ! Personne ne veut comprendre

le fin mot de l’histoire ! L’origine des légendes. Pourquoi toujours considérer les Terriens

comme de la crotte sidérale à la fin ? Daïk est prêt à jurer qu’Ann Drouiz n’est pas fou.

Il existe des passerelles entre les deux mondes. Personne ne l’empêchera d’enfreindre

cette satanée Loi.

La Loi du silence.

Et de l’amnésie...