pétition européenne langues minoritaires eurominority pack

 

Ceci est LA pétition qui pourrait bien enfin faire avancer la cause des langues régionales en Europe. Et contre toute attente, ce sont des nouveaux adhérents de l'Est, Hongrie et Roumanie, que pourrait souffler le vent du changement. L'avenir de la langue bretonne se jouerait en effet à Budapest et Bucarest ! Pour signer cette pétition, il faut être résidant d'un pays membre de l'Union européenne et disposer d'une carte d'électeur et de l'âge requis. L'objectif est d'atteindre le million de signataires pour peser sur le Parlement européen.

Intitulée "Minoriy Safepack Initiative", elle est enregistrée au registre officiel des initiatives citoyennes européennes.

Les pétitionnaires "[demandent] à l’UE d’adopter une série d’actes juridiques afin d’améliorer la protection des personnes appartenant à des minorités nationales et linguistiques, et de renforcer la diversité culturelle et linguistique au sein de l’Union. Ce train de mesures doit inclure des actions politiques dans les domaines des langues régionales et minoritaires, de l’éducation et de la culture, de la politique régionale, de la participation, de l’égalité, du contenu des médias audiovisuels et autres, ainsi que du soutien des régions (aides d’État)."

On peut signer la pétition, ouverte pendant moins de deux semaines encore à l'adresse suivante : http://www.minority-safepack.eu/. 

Pour être étudiée, elle doit recueillir un million de signatures, le décompte ce 22 mars fait état de près de 936 000 signatures, c'est près du but !

Et, surprise, donc, c'est en Roumanie et en Hongrie que la consultation se joue. Le filtrage de formulaire (où il est demandé de fournir une pièce d'identité) refroidirait-il davantage les Européens de l'Ouest ? Ils ne sont qu'à ce stade que 5199 en France, 16 500 en Allemagne et même seulement 1108 au Royaume-Uni à se manifester...

 

pétition européenne langues minoritaires

 

Espagnols et Italiens suivent de loin les pays d'Europe centrale et des Balkans.

 Faites passer, la France et en particulier les Bretons ont leur mot à dire !

 

pétition européenne langues minoritaires eurominority pack témoignage bretons