QUAND DR JEKYLL FAIT DES PETITS MONSTRES... EN PROVINCE

 

Docteur Jekill

Le centralisme et le jacobinisme ont ceci de terrifiants, en France, qu'il faut attendre que des esprits éclairés parisiens fassent la lumière pour oser espérer sortir de l'ombre provinciale (souvenons-nous du référendum sur la fusion des départements alsaciens, finalement rejeté localement).

Or voilà qu'il faut aujourd'hui se méfier aussi du jacobinisme des métropoles !

J'en veux pour preuve les débats ahurissants qui animent, en sous-main qui plus est, la rédaction centrale d'un journal dont le siège se situe dans une grande métropole régionale et qui prétend défendre le monde entrepreneurial en région.

Je suis interloqué. Perplexe de travailler au sein d'un tel organe de presse, qui s'avère si dissemblable de la promesse qui est faite au lecteur. Et qui a été faite aux recrues, accessoirement.

Un journal adresse une promesse au lecteur et doit chercher à la tenir. A s'y tenir. Pour un girondin comme moi, cette promesse semblait censée. Relayer les réussites, les échecs, les chemins empruntés pour permettre à tel service ou telle innovation de germer et de se diffuser dans la société via un modèle économique... Cela a du sens. Telle est d'ailleurs la définition première d'une entreprise ou d'une société. Si l'intérêt d'une entreprise est certes particulier (dégager de quoi vivre de son travail, ce qui est légitime), il est éminemment sociétal. Sinon, on ne crée pas d'entreprise. On ne se lance pas dans pareille aventure.

L'argent n'est que la récompense du travail, sans quoi on n'aime pas le travail, seulement l'argent. Et on fait autre chose, comme de la spéculation ou du minage de bitcoins !

Prendre le virage de la presse économique, en ce sens, ne me semblait pas défausser mes convictions.

Ces convictions se sont forgées comme à l'intérieur d'un flipper. En se heurtant tantôt aux dogmes et aux schémas de pensée d'un apprenti scientifique (1re S), tantôt à ceux d'un apprenant littéraire (Term. A1) - quoi que les mathématiques y avaient encore une certaine influence - tantôt aux dogmes et aux schémas de pensée d'un étudiant en classe préparatoire HEC, tantôt à ceux d'un étudiant en UFR de Sciences humaines (philosophie en l'occurrence), pour finalement me tourner vers une école de journalisme.

Des dogmes et des schémas de pensée, j'en rencontre d'autres dans la presse.

Peut-être à l'exception de l'auto-construction et de l'apprentissage de la langue bretonne, que je vis à mon rythme (erratique en l'occurrence), comme des exutoires, je ne sors jamais de ce flipper.

Mon esprit girondin ne se satisfait jamais des dogmes verticaux, des certitudes. Or, ce journal se dévoile sous un jour centralisateur, "éradicateur", dogmatique.

Voilà que la rédaction en chef, hydre à plusieurs têtes, défausse les valeurs qui ont présidé à l'édification de ce journal. Qu'elle inflige des barrières, des seuils, en versant dans le culte des écosystèmes métropolitains. Haro sur la micro-entreprise, sur les entreprises artisanales, sur les franchises ? Depuis longtemps déjà (parce que nous avons la prétention de nous croire trop chers pour eux, raison première des difficultés rencontrées par ce journal d'ailleurs)... Haro sur l'économie sociale et solidaire ? Las ! C'est pourtant un mouvement de fond.

Non, cela va encore plus loin.

Les "consignes" pleuvent. Il faut parler des écosystèmes métropolitains, de la fin-tech, des startups (et encore, des voix s'en lassent déjà !), des entreprises novatrices (mais encore faudrait-il savoir qui produit l'innovation ! Serait-ce donc l'apanage des grands centres de R&D ?). Notre libre arbitre de journaliste de terrain est malmené à travers le prisme d'une vision néo-métropolitaine, sorte de calque du jacobinisme parisien qui n'est plus parisien depuis longtemps, d'ailleurs.

C'est juste son produit.

C'est un jacobinisme enfanté par un docteur Jekyll qui se serait exilé en province.

 

 

Posté par ar valafenn à 19:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


Après la chute du mur à Berlin, l'effondrement... d'une montagne en Corée du Nord

 

Vidéo de 100 ans d'évolution de la mode en Corée !

Incroyable vidéo ! Découvrez l' évolution des différents styles, modes et coupes de cheveux tendance depuis 100 ans en Corée du Nord et Corée du Sud. Les styles et coupes de cheveux sont très différents de décennies en décennies !

https://videos-mdr.com


 

évolution femmes corée du nord et corée du sud

https://videos-mdr.com/video-de-100-ans-devolution-de-la-mode-en-coree

Une activité caduque ? Selon des sismologues chinois, le principal site d'essais nucléaires en Corée du Nord serait désormais inexploitable. La raison ? L'effondrement partiel de la montagne, le Mont Mantap, lors du dernier test !

Le sixième et dernier essai nucléaire de Pyongyang - une bombe à hydrogène, clamait alors le régime - réalisé le 3 septembre 2017, avait en effet généré une secousse sismique d'une magnitude de 6,3 et entraîné des répliques.

 

 

Posté par ar valafenn à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Drug is far-right best friend

trumpization

Le vote Trump est très con.

Soit.

Mais il a prospéré sur les dégâts causés par un fléau. Mondial.

A-MV-1996-mdv29-carte29-4df79-02f0d

 

Drogues, les filières du trafic

Lire l'article de Christian de Brie, " Drogue, une défaite annoncée " Manière de voir n°29.

https://www.monde-diplomatique.fr


Le trafic de drogue. Dont la lutte mondiale devrait être une priorité mondiale.

Faute de quoi, on laisse prospérer... le meilleur ami du vote d'extrême droite.

 

Posté par ar valafenn à 19:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

The truth about fiscal mess in France / edit 2018

14741416_p

Ahhhh tax exile. After the Vietnamese or North African boat-peoples,
here comes the time of the French yacht-peoples.

Like the impression that we are stuffing the slack with this business.

The first argument that has been developed has been to say that France
was the victim of a serious flight of high income abroad.
Our former Johnny, our Depardieu
and others would be hundreds to expatriate in Belgium, Luxembourg, Switzerland, Monaco,
the Cayman Islands ...
Like the cemeteries, the foreigner would be populated by irreplaceable French.

In fact, some political leaders have finally admited real stats. According to a report of
the Senate published in February 2008, 659 large fortunes would have left France in 2005.
Four years later, they would be between 700 and 800 ...

Hence the tax shield set at max 50% of income. The taxpayers concerned had even to benefit
from a certain retroactivity and received their charming check several years of rank.

Return of stick, the antipatriot Holland even imposed the rich to the height of 75%.
Alas, it was too much.

So, what is it really? Is this really the tax mess in France?
And what about real facts in Emmanuel Macron 2018's world ?
Our billionaires? They are 14 in France. Which puts us in 2nd place in Europe
(3rd if we include Russia). Certainly far behind Germany (55), but before - oh surprise -
the United Kingdom... and Switzerland.

A Frenchman has even entered the world top 5 : Bernard Arnault (LVMH) in 4th place
with a fortune of 78.1 billion dollars.

Our millionaires? Yes. This is where the target of this measure actually lies.
It is in this stratum of the population that we find the approximately 650 tax exiles per year.

There is fire, we are told. We let our great fortunes escape abroad?
It is therefore urgent to legislate on this point to stem this scourge.

Six hundred and fifty exiles. Yes. But how many millionaires do you ask?
Between 500 000 and about 1,8 million people (ref. estimatation of the swiss bank
"Crédit Suisse"). Between 1/150 and 1/40 of the french population.
The French are now hot on the heels of the British and could surpass
them with Brexit. That number grews by 6% in one year. Naturally, thanks in particular to the surge in real estate, commodities and the CAC 40, 23 400 more taxpayers. That is to say that if, by this shock measure of the tax shield, we manage to stop  - let's be crazy and optimistic - 100% of this unbearable exodus, the increase would be no longer 6% / year but 6.17 % about !

By the way, 6% is already three to three times more than official inflation and even more so than GDP growth in recent years.

The six billion euros that the French taxpayer paid for WWF His destitute large fortunes should it allow to stop the exodus tax? Conversely, the tax - let's remember it temporarily - at 75% will it considerably impoverish the country? Of course.
We can already see the manipulation and hypocrisy of such arguments.
Alas, they hit home. The French are mostly convinced that large fortunes
leave the country massively on their yacht-peoples...

 

Posté par ar valafenn à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Heureux à l'Ouest

 

indice du bonheur par région en europe

 

Heureux à l'ouest ! L'indice du bonheur en Europe (comparé à la région la plus "deep depressive : la Galice, en l'occurrence).  L'étude tord le cou aux idées reçues sur les Français dépressifs et met en exergue l'optimisme mesuré des Bretons, Ligériens, Nordistes...

Une carte d'Europe qui coïncide aussi, à de rares exceptions près, avec la proportion de moins de 25 ans.

 

Posté par ar valafenn à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

My passport is rich...

 

Le journaliste Alex Taylor vient d'obtenir la nationalité française, demandée dans la foulée du brexit (lire aussi l'article L'an dernier, 1518 Britanniques sont devenus français).

Ahhh le brexit...

Personnellement, j'ai été agressé (frappé s'entend) par des hooligans à la fin des années 80 pour m'avoir simplement entendu parlé français à la piscine municipale de Hemel Hampstead... Et voilà qu'il y a peu, je découvre, à la faveur d'un test génétique, que la majorité de mes gènes sont irlando-anglais ! Ma vision du brexit (et d'une manière plus large de la xénophobie) c'est ça : s'en prendre à l'autre pour ce que l'on croit qu'il est alors que nous sommes tous si semblables. 

 

test DNA

 

Posté par ar valafenn à 15:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Contraste musical ♀/ ♂ (à la sauce Tricky)

 

La version originale (sortie en août 2017) :

 

 

Avec un petit faible pour la version remixée du DJ américain FaltyDL

Il a assuré la première partie d'un concert de Radiohead en 2011

(alors forcément... mais pas que !).

Posté par ar valafenn à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

A quoi ressemble le gaulois à l'oreille ?

chant gaulois


Extrait d'une chanson du groupe suisse Eluveitie (folk/metal) très influencé par le répertoire celtique. Ils pratiquent de la flûte, de la cornemuse, du violon et de la vielle à roue... et chantent en Helvète. Autrement dit, dans un dialecte gaulois. Belle langue, neketa ? Et le Breton n'est pas loin...

♪ Omnos ♪ {Peur} - Petite fille - Je suis une jolie fille honnête, Pleine de vertue et de jeunesse. J'aime les fleurs de la forêt et les chansons. - Loup - Hé, jolie jeune fille, Que fais-tu dans cette forêt toute seule, Si loin de tes proches ? - Petite fille - Hé, joli garçon, viens ici ! Cueillons quelques fleurs Dans cette forêt ensemble ! - Loup - Je ne suis pas un garçon, je suis le méchant loup. Dans les bois je chasse, Je chasse pour la fleur de ta jeunesse. - Petite fille - Bien, cher loup, jouons à un jeu, Dansons une danse joyeuse, Chantons des chansons honorables ! - Loup - Je n'aime pas les jeux d'enfant, J'aime jouer à des jeux de loup sinistres Dans les profondeurs de la forêt, avec toi. - Petite fille - Loup sauvage, fait ce que Ton coeur désire, Mais je t'en pris : reste avec moi ! - Loup - Non, petite fille, je ne vais pas demeurer avec toi, Je ne reste pas avec toi et je ne t'aime pas. Je ne t'ai jamais aimé. - Petite fille - J'étais une jolie fille honnête, Maintenant je suis pauvre et submergée de honte. Maintenant, seulement l'étang profond m'attend.

N'en déplaise aux Brexiters, les Anglais sont franco-allemands à 70 %

 

26C86A2700000578-3000998-The_study_found_that_Britain_can_be_divided_into_17_distinct_gen-a-4_1426776373068

 

"Nous aimons nous considérer comme étant différents de nos voisins européens. Mais les Anglais doivent beaucoup aux Français et une bonne part aux Allemands - du moins en ce qui concerne nos gènes." ("We like to think of ourselves as being different from our European neighbours. But the English owe a lot to the French and a fair amount to the Germans – at least as far as our genes are concerned").. 

Selon une étude réalisée sur un échantillon de 2.000 Britanniques, des chercheurs ont comparé les résultats aux données collectées sur plus de 6.000 personnes de dix pays européens. Résultat surprenant : 45% des Britanniques possèdent des ADN d'origine française et 25 % allemande. Beaucoup plus, en tout cas, qu'avec les Vikings et les Romains.

L'étude distingue 17 "clans" génétiques bien identifiés dans l'actuel Royaume-Uni. Autre enseignement : le rapprochement avec les gènes des Français serait antérieur à la grande époque anglo-normande.

 

26C5974400000578-3000998-The_diagram_above_shows_the_European_ancestry_of_each_of_the_17_-a-4_1426698810757

L'étude pointe les différents ratios selon les régions : c'est en Cornouailles, dans le Devon et dans le sud de l'Angleterre que la "présence" française est la plus forte dans l'ADN, mais aussi dans le nord du pays de Galles, région également marquée par une forte empreinte génétique allemande. L'étude pointe également le fait que les Gallois possèdent la plus importante présence des premiers arrivants dans les Iles britanniques dans leur ADN, suggérant que les Gallois sont les plus anciens britanniques.

 

"Are the Welsh the truest Brits? English genomes share German and French DNA - while Romans and Vikings left no trace."

Scientists found that Britain can be divided into 17 distinct genetic 'clans'

The Welsh have the most DNA from the original settlers of the British Isles

English genomes are a quarter German and 45 per cent French in origin

French DNA dates from before the Norman conquests of Britain in 1066 

Despite their reputation for raping the Vikings left little trace of their DNA

The ancient Romans also left little of their DNA behind after their conquest

People in Cornwall and Devon form two distinct groups that rarely mixed

 

L'étude ne dit pas à quelle époque les premiers arrivants de l'actuelle France et de l'actuelle Allemagne sont arrivés. Dans le cas de l'ADN "allemand" il est fort vraisemblable que les grandes migrations des Angles, des Saxons et des Jutes aient joué. L'empreinte "française" seraiit nettement antérieure et distincte de l'empreinte romaine, probablement à l'époque celte et au néolithique. La forte présence au pays de Galles confirmerait le fort ancrage celte continental.

 

26C5973D00000578-3000998-The_regions_of_ancient_British_Irish_and_Saxon_control_Credit_Na-a-11_1426699092383

 

Ah, une dernière info : les habitants du Yorkshire ne ressemblent à aucun autre :

 

les habitants du yorkshire ne ressemblent à personne d'autre