brevets NTIC regions en europe

Etat des lieux, en quelques cartes synthétiques, de la place de la Bretagne en Europe en matière de nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).

Télécoms, internet et réseaux, télé 3D, TV haute définition, vidéo à la demande... La région, portée par la filière créée à Lannion dès 1959 autour du Centre national d'études et recherches en télécommunication, est le berceau du minitel, du câble sous-marin, de la fibre optique... Les Bretons sont peu nombreux à le savoir eux-mêmes, c'est en Armorique également qu'ont été créé les normes JPG, MPG, MP3...

Dans les bassins de Lannion, Rennes et Brest, pas moins de 42.000 personnes travaillent dans la filière, dont 15.000 en Recherche et développement (R&D) autour de grands groupes comme France Telecom, Thomson, Alcatel, Thales, Sagem, Mitsuibishi, Canon... et d'un réseau de plus d'un millier de PME (dont 800 de moins de 20 salariés). Sont également présents, le CNRS, l'Inria, l'Inserm et de grandes écoles. Ci-dessous, la carte d'Eurostat par départements et échelons européens équivalents (NUTS3) :

brevets par million habitant regions en europe

La région est la deuxième de France dans la filière en terme d'effectifs salariés. Elle est respectivement deuxième en matière de formation en télécommunication et troisième pour la formation d'ingénieurs en électronique.

S'agissant des brevets déposés dans les NTIC, la Bretagne se distingue également avec le ratio le plus élevé rapporté à la population (ci-dessous). Elle ne rivalise pas, toutefois, au niveau européen, avec le Sud de la Suède (Sydssverige) ou la basse Bavière (Ober Bayern). 

brevets NTIC par habitant regions en europe

Conformément à l'adage, les chausseurs ne sont pas les mieux chaussés et la Bretagne, très présente sur le développement des nouvelles technologies de l'information, n'est pas à la pointe en matière d'utilisation grand public avec un taux d'équipement des ménages d'à peine 70 %, la plaçant dans une position intermédiaire entre l'Est et le Sud de l'Europe d'un côté et le Nord de l'autre (en particulier la Scandinavie, le Bénélux et le Nord de l'Allemagne).  

taux acces internet regions en europe

 Cartes : Eurostat, l'office européen de la statistique.