taxation des entreprises en france

https://ec.europa.eu/taxation_customs/sites/taxation/files/eco_analysis_report_2015.pdf

(Taxation trends in the European union, data for the EU member states, source : commission européenne).

Loin des sempiternels débats et des discours biaisés, voici ci-dessus les chiffres officiels de l'Europe sur la taxation des entreprises dans tous les pays dont en France. Ils figurent sur le graphe de droite à gauche : compulsory employers actual social contributions.

Notez qu'il n'y a pas de compensations sur les autres postes (ménages, taxes indirectes...) : nous sommes systématiquement au moins dans la moyenne européenne et nous explosons donc largement les ratios pour les contributions des entreprises...

Le différentiel de compétitivité est là entre la moyenne de l'UE à 28 et le graphe de la France.

Tout est dit, ou presque.

Consultez maintenant l'évolution poste par poste entre 2004 et 2013. A part la TVA (mais c'était avant les nouveaux taux de TVA décidés en 2014...), TOUS les postes ont vu SANS exception le niveau de pression fiscale s'accroître en proportion du PIB :

structure des impôts en france

 

Eurostat est une mine d'informations statistiques de tous les pays d'Europe avec au jeu des comparaisons, d'autres surprises...

 

Pour rappel, la note antérieure (chiffres 2008), déjà éloquente elle aussi :

 

taxes_travail_UE 

 
Ci-dessus, la taxation implicite, finale donc, des revenus du travail en Europe.

taxes_capital_UE 
Et là, la taxation implicite du capital. C'est la très libérale Union européenne qui l'annonce. Au jeu des comparaisons, cherchez pas, le Royaume-Uni est le pays qui taxe le plus le capital (et +4 points depuis 2002). Au pays de la city, tout fout le camp. Pas étonnant que les traders français exilés à Londres en reviennent... Damn' ça valait bien la peine de crier à l'expatriation des fortunes françaises en nous gratifiant d'un splendide bouclier fiscal.
Moralité : en France, le travail et les entreprises sont largement pénalisés au profit des rentes.