L'impressionnante carte de la pollution par le dioxyde d'azote

 

carte d'europe de la pollution selon greenpeace

Cette carte provient d'une des études les plus exhaustives à ce jour. Elle a été réalisée par Greenpeace en se fondant sur des données croisées, pour beaucoup issues d'organisations gouvernementales, à sa différence. Greenpeace a ainsi comparé les données de l’Agence spatiale européenne (ESA) avec les sources connues de pollution par le NO2 à l’aide des données issues de la base des émissions de la Commission européenne pour la recherche sur les émissions atmosphériques mondiales, du système de suivi du charbon CoalSwarm, de la base de données WRI Global Power Plants et d’autres données satellitaires.

"Les nuages ​​colorés montrent tout le NO2 dans la troposphère globale. C’est la couche la plus basse (et la plus grande) de l’atmosphère terrestre, qui s’étend du niveau du sol à 10 km au-dessus, note l'étude. Plus le nuage est foncé - ou rose -, plus la concentration de NO2 dans une zone est élevée, mesurée en unités de Dobson (DU). Cela reflète la quantité totale de gaz dans l'atmosphère au-dessus d'un certain endroit (...).
Étant donné que l'UA mesure le nombre total de molécules dans une colonne verticale, ce n'est pas la même chose que les concentrations au niveau du sol. Cela signifie qu'il est difficile de tirer des conclusions spécifiques sur la santé à partir de ces données, car la pollution indiquée est répartie à différentes hauteurs de l'atmosphère. Une partie est émise au niveau du sol (par exemple par les transports) où se trouvent des personnes ou dans des villes où les bâtiments rendent difficile la dispersion de la pollution. Les autres points chauds sur la carte proviennent de centrales émettant du NO2 à un niveau beaucoup plus élevé."

Ces nuances apportées, "cela ne veut pas dire que la pollution provenant de telles sources n’a pas d’impact sur la santé humaine, poursuit Greenpeace. Alors que les personnes les plus proches de la source sont les plus exposées, la pollution peut parcourir des centaines de kilomètres, y compris au-delà des frontières, en fonction des conditions météorologiques, de la géographie d’une région et de la hauteur d’une cheminée".

Les zones les plus polluées en Europe correspondent à un vaste corridor allant de l'Angleterre à la Rhur en passant par le Bénélux. Les deux zones les plus polluées, selon l'étude, sont en l'occurrence la région de Cologne, où se trouve le complexe énergétique à charbon le plus polluant d'Europe, et le grand Londres. En France, cette zone déborde sur le nord de la France avec des niveaux que l'on retrouve seulement en Ile de France et dans les Bouches du Rhône.

Les régions montagneuses présentent les niveaux de pollution les plus bas (grand massif central, Alpes, Pyrénées, Morvan, Jura), ainsi qu'une bonne partie de la façade atlantique, en particulier la Bretagne sud (sud Finistère/Monts d'Arrée, Morbihan, sud-ouest des Côtes d'Armor), le sud Vendée, la Charente maritime et les Landes.

On notera que certaines régions économiquement avancées se distinguent d'autres tout aussi développées : la Norvège, la Suède, la Suisse combinent faible niveau de pollution et haut développement, à l'inverse de l'Angleterre, du Bénélux et de l'Allemagne ou même de la Finlande. Des choix liés aux modes de production énergétique mais aussi à l'organisation du maillage territorial. Il y a des choix en matière de politique énergétique, il y en a aussi à mener en terme d'aménagement du territoire. Métropoliser, concentrer les populations n'est pas neutre...

 https://unearthed.greenpeace.org/2018/10/29/nitrogen-dioxide-no2-pollution-world-map/

 


L'AMERIQUE A L'HEURE DU RETOUR SUR INVESTISSEMENT IMPERIALISTE

 

following europe 1

Non contents de signer le grand retour de l'impérialisme économique en imposant leur boycott aux autres États en Iran, le gouvernement américain persiste et signe en jouant une partie d'"I want my money back" qu'une Thatcher n'aurait pas reniée en son temps. Aux frais de l'Allemagne en premier lieu, puis du Royaume-Uni, où Donald Trump vient d'enfoncer le clou en brisant les espoirs d'accord transatlantique entre les États-Unis et le Royaume-Uni. Trump dégomme à tout-va et loue, au passage, les qualités des pro-brexit durs, comme Boris Johnson, dans The Sun...

A quoi joue donc l'ami yankee ? A présenter la facture de ses propres largesses : celles consenties pour asseoir la pax americana en Europe pendant des décennies, même quand celle-ci ne se justifiait plus. Un retour sur investissement impérialiste, en somme.

Les USA ont toujours su imposer leurs règles du jeu, même (surtout) quand ils n'étaient pas les premiers de la classe... Car cette facture de l'Otan présentée aux Européens n'est-elle pas aussi une façon de faire payer à ses partenaires le manque de succès commercial américain dans les échanges mondiaux ? Les USA sont en réalité de piètres exportateurs : 4 972 dollars par habitant, contre 6 897 dollars au Royaume-Uni, 7 349 dollars en Italie, 7 649 dollars en France et 15 979 en Allemagne ! En volume, les Allemands et leurs 82 millions d'habitants exportent pour 1 292 milliards de dollars contre 1 598 pour 320 millions d'habitants outre-atlantique... En volume, la Chine est loin devant eux avec un cumul de $ 2 270 MM.

L'industrie américaine a laissé place à une économie tertiaire ultra-capitaliste dont les Gafa sont le fer de lance. L'enjeu, pour les Etats-Unis, consiste à redresser les comptes, désastreux, qu'il s'agisse de la balance des paiements ou de la balance commerciale. Les Américains importent 2 347 milliards de dollars, soit un déficit commercial de 749 milliards d'euros par an quand le déficit français atteint les 30 milliards, excusez du peu. Et ne parlons pas du déficit budgétaire, diabolique : 666 milliards de dollars !

L'Amérique est un colosse aux pieds d'argile qui tire sa force de sa capacité à édicter les règles monétaires et financières, et à en faire supporter le fardeau. Rien de nouveau en cela sous le soleil. Rappelons-nous de la crise des subprimes. De la politique américaine en Moyen-Orient avant cela. Aujourd'hui, nombre de problèmes géopolitiques supportés par les Européens découlent directement des effets des politiques du vieil Oncle Sam décadent : rôle du Dr Frankenstein américain dans l'émergence de son monstre Ben Laden, crise des années 2008-2012 (dont on commence seulement à s'en remettre), déstabilisation post guerre en Irak... Et tout cela bien avant l'arrivée de Trump au pouvoir...

Face à cette attaque yankee en règle, il est grand temps de resserrer les liens politiques, d'initier une véritable solidarité européenne, notamment dans le domaine de la Défense, dont le poids est largement supporté par la France, en se désengageant à minima de l'Otan (merci Sarko). Faute de quoi l'Europe sera de nouveau confrontée à une crise de grande ampleur et à d'insolubles et malheureux "déséquilibres" migratoires. L'Europe paye cher son alignement sur Washington.

Trump a d'ailleurs le mérite de jouer carte sur table. Avec ses codes de businessman, plus que de politicien : l'homme politique recourt volontiers à l'arme de la culpabilisation quand l'homme d'affaire recourt, lui, au bluff, au jeu de poker menteur.

Mais encore faudrait-il que Trump mente réellement, cette fois...

Posté par ar valafenn à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Heureux à l'Ouest

 

indice du bonheur par région en europe

 

Heureux à l'ouest ! L'indice du bonheur en Europe (comparé à la région la plus "deep depressive : la Galice, en l'occurrence).  L'étude tord le cou aux idées reçues sur les Français dépressifs et met en exergue l'optimisme mesuré des Bretons, Ligériens, Nordistes...

Une carte d'Europe qui coïncide aussi, à de rares exceptions près, avec la proportion de moins de 25 ans.

 

Posté par ar valafenn à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 février 2017

United kingdom of America, le reflet d'un nouveau monde

   Mais où sont donc passés nos amis anglais ? Mondialisation, brexit. Et si le Brexit hard, auuqel se préparent les Britanniques (voire les Anglais, les Gallois et les Irlandais du nord s'il advenait que les Ecossais obtiennent sécession) n'était que le reflet d'une recomposition mondiale née de la mondialisation et du déverrouillage de l'information induit par l'Internet ? Paradoxalement, la mondialisation, censée effacer les frontières nationales, pourrait bien en créer de nouvelles. Le phénomène est d'ailleurs en... [Lire la suite]
25 décembre 2015

Europe : le jeu du qui perd gagne...

http://ec.europa.eu/eurostat/statistical-atlas/gis/viewer/#   Une fois n'est pas coutume depuis longtemps sur buhez ur valafenn, une petite rechute statistico-cartographique... avec cette trouvaille sur le site d'eurostat : l'évolution du revenu disponible moyen par ménage dans les régions européennes entre 2008 et 2011 à parité de pouvoir d'achat. Au jeu du qui perd gagne, ce sont indiscutablement les Grecs, les Irlandais, les Italiens (du nord) et les Espagnols les grands perdants. En moyenne, un ménage grec a perdu pas... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 décembre 2014

Revenus médians par foyer : le classement surprise

  Les revenus médians par foyer en Europe, eurostat   Voici une nouvelle série statistique de l'Office européen eurostat, tout juste publiée, cette mi-octobre : celui des revenus médians par foyer en Europe, pays par pays, en euro. Le revenu médian est le montant qui sépare la population en deux parties égales. Autant de ménages (et non pas de personne) gagnent plus, autant moins. Ce critère sans appel révèle un nombre important de surprises et rompt certaines idées reçues. Tout d'abord, constat général : la crise de... [Lire la suite]
09 décembre 2014

Focus : le top 20 des exportateurs mondiaux

   CHINE  ALLEMAGNE  ETATS UNIS  JAPON  COREE DU SUD  FRANCE  PAYS BAS  ITALIE  RUSSIE  ROYAUME UNI Quel est le classement des principaux pays exportateurs au monde ? Les données ci-dessus exprimées en milliards de dollars proviennent du CID Harvard - The atlas of economic complexity (chiffres 2012). L'atlas du CID d'Harvard est un petit bijou du data tel qu'il émerge aujourd'hui. Les infographies en lien sur le site permettent d'observer tant la nature des... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 mars 2014

Connaissez-vous bien l'histoire du XXIe siècle ?

  Un quiz prophético-simpliste (et vice-versa). Que deux réponses binaires par item, au-delà l'exercice serait... trop réaliste ! :-) 1. En 2050, la France compte...A - 75 millions d'habitants. La France est devenue le pays le plus peuplé d'Europe du fait de sa forte fécondité, à l'inverse de l'Allemagne, qui a perdu près de 8 millions d'habitants sur la même période. B - 65 millions d'habitants. Malgré une forte natalité au début du XXIe siècle, le vieillissement de la population s'est accéléré et n'a pas... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,