N'en déplaise aux Brexiters, les Anglais sont franco-allemands à 70 %

 

26C86A2700000578-3000998-The_study_found_that_Britain_can_be_divided_into_17_distinct_gen-a-4_1426776373068

 

"Nous aimons nous considérer comme étant différents de nos voisins européens. Mais les Anglais doivent beaucoup aux Français et une bonne part aux Allemands - du moins en ce qui concerne nos gènes." ("We like to think of ourselves as being different from our European neighbours. But the English owe a lot to the French and a fair amount to the Germans – at least as far as our genes are concerned").. 

Selon une étude réalisée sur un échantillon de 2.000 Britanniques, des chercheurs ont comparé les résultats aux données collectées sur plus de 6.000 personnes de dix pays européens. Résultat surprenant : 45% des Britanniques possèdent des ADN d'origine françase et 25 % allemande. Beaucoup plus, en tout cas, qu'avec les Vikings et les Romains.

L'étude distingue 17 "clans" génétiques bien identifiés dans l'actuel Royaume-Uni. Autre enseignement : le rapprochement avec les gênes des Français serait antérieur à la grande époque anglo-normande.

 

26C5974400000578-3000998-The_diagram_above_shows_the_European_ancestry_of_each_of_the_17_-a-4_1426698810757

L'étude pointe les différents ratios selon les régions : c'est en Cornouailles, dans le Devon et dans le sud de l'Angleterre que la "présence" française est la plus forte dans l'ADN de nos voisins d'outre-Manche, mais aussi dans le nord du pays de Galles, région également marquée par une forte empreinte génétique allemande. L'étude pointe également le fait que les Gallois possèdent la plus importante présence des premiers arrivants dans les Iles britanniques dans leur ADN, suggérant que les Gallois sont les plus anciens britanniques.

 

"Are the Welsh the truest Brits? English genomes share German and French DNA - while Romans and Vikings left no trace."

Scientists found that Britain can be divided into 17 distinct genetic 'clans'

The Welsh have the most DNA from the original settlers of the British Isles

English genomes are a quarter German and 45 per cent French in origin

French DNA dates from before the Norman conquests of Britain in 1066 

Despite their reputation for raping the Vikings left little trace of their DNA

The ancient Romans also left little of their DNA behind after their conquest

People in Cornwall and Devon form two distinct groups that rarely mixed

 

L'étude ne dit pas à quelle époque les premiers arrivants de l'actuelle France et de l'actuelle Allemagne sont arrivés. Dans le cas de l'ADN "allemand" il est fort vraisemblable que les grandes migrations des Angles, des Saxons et des Jutes aient joué. L'empreinte "française" seraiit nettement antérieure et distincte de l'empreinte romaine, probablement à l'époque celte et au néolithique. La forte présence au pays de Galles confirmerait le fort ancrage celte continental, ce qui n'est pas illogique.

 

26C5973D00000578-3000998-The_regions_of_ancient_British_Irish_and_Saxon_control_Credit_Na-a-11_1426699092383

 

Ah, une dernière info : les habitants du Yorkshire ne ressemblent à aucun autre :

 

les habitants du yorkshire ne ressemblent à personne d'autre


22 mars 2014

D'où viennent les Bretons : les avis sur Agoravox

D'où viennent les Bretons? / http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/d-ou-viennent-les-bretons-149589
Posté par ar valafenn à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2014

D'où viennent les Bretons ?

  Les derniers commentaires sur cette note, qui est l'une des plus consultées au demeurant depuis 2006 (voir également en rubrique "Ethnologie" Origine des Bretons) amène à rouvrir les débats et la discussion en vue de réamender le texte, le cas échéant. Avis à tous les fins connaisseurs, à commencer par J.-C. Even, qui a rouvert la question. N'hésitez pas à confirmer ou infirmer point par point :   D'où viennent les Bretons ? Combien étaient-ils à leur arrivée en Armorique ? Pourquoi et comment sont-ils arrivés en... [Lire la suite]
12 décembre 2013

La fréquence des mutations politiques en Europe

  Surprenante carte réalisée par un chercheur de l'Université de Lausanne, Marc-Antoine Nuessli (Comment construire un atlas géographique européen). Le géographe a modélisé vingt et une cartes de l'atlas Euratlas depuis l'an 1 jusqu'à l'an 2000 compilant ainsi la fréquence des changements de régime politique sur la période. En rouge : les régions les plus instables politiquement. En bleu, les plus stables. En blanc, absence de données. Sans trop de surprise, l'Italie apparaît dans toute son instabilité. Ancienne, la tendance... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 18:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 2013

Une nouvelle étude sur la population européenne

  C'est à un drôle de travail que se livrent les généticiens et les ethnologues qui, autour des recherches sur les haplogroups, s'atèlent à démêler les origines des individus et des peuples, loin de tout obscurantisme, loin de ce à quoi les nazis et leurs penseurs inspirateurs du XIXe siècle se sont essayé. L'approche ne s'entend pas de façon réductrice, orientée, mais dans la complexité de la tâche. Plus elle avance, plus cette dernière tend non seulement à conforter le travail factuel ou local de milliers d'historiens de... [Lire la suite]

04 décembre 2012

D'où viennent les Bretons III : LES GAELS NE SONT PAS UN MYTHE

    L'origine des Bretons, 3e épisode. A la lumière des recherches effectuées au niveau mondial depuis plusieurs années maintenant par le prisme des haplogroups, ces marqueurs de la généalogie génétique qui consistent à étudier les séries d'allèles situés sur le chromosome Y (ADN Y) pour le père et l'ADN mitochondrial pour la mère, de nouveaux enseignements étonnants se révèlent. Ils viennent confirmer ou infirmer les nombreux mythes qui subsistent sur l'origine des Bretons. En permettant de déterminer si deux... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 juin 2012

D'où viennent les Bretons ? De nouvelles avancées

  C'est l'une des grandes énigmes de l'histoire des Bretons : quelle a été l'ampleur des grandes migrations des IVe-VIe siècles depuis les îles britanniques, quelle est la part de mythe dans un mouvement migratoire certes attesté, mais aux contours toujours flous et baignés de légendes entretenues au fil des siècles.  Malheureusement, rares sont les témoignages de ce qui fut pourtant l'un des plus importants mouvements migratoires du milieu du premier millénaire. Ce sujet avait déjà été abordé ici et, en... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 19:56 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 avril 2012

LA POPULATION BRETONNE DEPUIS 1800

    Surprenants enseignements que ceux livrés par cette récente étude de l'Insee Bretagne. L'organisme régional a compilé année après année, depuis 1800, des cartes de la densité de la population, fruit d'un important travail de recherche historique et statistique. Le résultat, mis en animation, permet d'observer et de décoder d'importants mouvements de population en l'espace de deux siècles en Bretagne*.  Outre l'évolution globale de la population, liée à l'augmentation du solde naturel et l'amélioration des... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 09:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 août 2007

PARENTÉS PERFIDES

S'il est un exemple, qui plus est bien connu, des liens de parenté qui unissent les Bretons et les Grands Bretons, c'est bien celui du cycle des légendes arthuriennes. Etonnante épopée que l'on retrouve à cheval sur les deux rives de la Manche, en Grande-Bretagne et en Bretagne. Elle est en réalité fondée sur des faits qui remontent à l'époque des invasions saxonnes en Grande-Bretagne, l'un des déclencheurs du mouvement de migration massive des Bretons vers l'Armorique. La fameuse grande migration, qui s'est étalée entre les Ve et... [Lire la suite]
Posté par ar valafenn à 18:16 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 janvier 2007

Clichés, vous avez dit clichés ?

Voici un petit inventaire d'idées reçues persistantes sur la Bretagne et les Bretons ainsi que quelques réponses (du moins à mon sens. Certains ne seront pas forcément d'accord avec mon analyse). Le breton est un patois. FAUX. La langue bretonne est antérieure au français. Les premiers écrits en breton remontent à 790, contre un siècle plus tard pour le français. Un patois est une variante locale d'une langue. En ce sens, le picto-charentais est un patois du français de langue d'oïl. Mais le breton a sa propre... [Lire la suite]