Mille fois que j'emprunte le Pont-Lorois et que je me dis : " Tiens, je n'ai encore jamais pris le temps d'y aller à pied pour faire des photos... "
Eh bien, j'ai profité de ce superbe dimanche de Pâques (d'où le titre : 'Soleil de Pâques') et du fait que je suis actuellement seul à la maison pour sillonner la ria d'Etel, d'en amont jusqu'en aval.
Voici donc, en plus de mon album habituel à droite, une nouvelle série de photos toutes fraîches prises cet après-midi :

Première étape : le fond de la ria d'Etel. Ce bras de mer vient pénétrer le village de Nostang, situé à 8-10 km du large, au gré des marées.

 

nostang_1

 

S'il n'y avait cette marée basse ici déjà bien visible, on pourrait facilement se croire sur les rives d'un fleuve...

 

nostang_2

 

nostang_3

 

De Nostang, direction Sainte-Hélène, où l'effet des marées devient de plus en plus perceptible. Mais le bras de mer peine encore à s'élargir et semble serpenter entre les arbres. Une portion très agréable avec des forêts à perte de vue :

 

nostang_4

 

De Sainte-Hélène, la ria rejoint les rives de Plouhinec, du moins sur sa rive ouest. L'île de Saint-Cado est en face, côté Belz. La ria d'Etel se fait plus tumultueuse. Le courant gagne en intensité, d'autant qu'à l'approche du Pont-Lorois le bras de mer s'est de nouveau subitement rétrécit.

 

ria_d_etel

 

Et voilà le fameux Pont-Lorois qui enjambe la ria d'Etel entre le village éponyme, côté Belz, et Kergouric, côté Plouhinec. Un pont qui succède à un autre, détruit par une tempête en 1895 et dont un village, appelé Le Vieux-Passage, rappelle la mémoire.

 

pont_lorois_1

 

Vue depuis le pont, à regarder vers l'aval, vers le large, encore lointain !

 

pont_lorois_2

 

Au pied du Pont-Lorois, une sympathique longère avec une vue imprenable de chez imprenable... La mer est au bout de la terrasse...

 

pont_lorois_3

 

Après quelques circonvolutions, la ria d'Etel aborde les rives de la ville d'Etel, ancien port thonier. Si je n'ai pas pris la peine de m'y arrêter pour prendre quelques clichés, le port d'Etel n'en garde pas moins un certain charme, un peu suranné. Mais faute d'intérêt architectural particulier, j'ai préféré faire un petit crocher par la jolie chapelle de Saint-Germain, à quelques encablures de la ville.

 

chapelle_st_germain

 

De là, au lieu de gagner "l'estuaire" de la ria, face à la barre d'Etel, j'ai opté pour un autre itinéraire : celui de la plage de Kerminihy, toute proche, afin de prendre un bain de soleil...

 

kerminihy_1

 

kerminihy_2

 

kerminihy_3

 

... à défaut de pouvoir prendre déjà un bain tout court...

 

kerminihy_4

 

Une fabuleuse chanson de Lisa Gerrard, la chanteuse irlandaise de Dead can Dance :