B u h e z U r V a l a f e n n

QUAND DR JEKYLL FAIT DES PETITS MONSTRES... EN PROVINCE

 

Docteur Jekill

Le centralisme et le jacobinisme ont ceci de terrifiants, en France, qu'il faut attendre que des esprits éclairés parisiens fassent la lumière pour oser espérer sortir de l'ombre provinciale (souvenons-nous du référendum sur la fusion des départements alsaciens, finalement rejeté localement).

Or voilà qu'il faut aujourd'hui se méfier aussi du jacobinisme des métropoles !

J'en veux pour preuve les débats ahurissants qui animent, en sous-main qui plus est, la rédaction centrale d'un journal dont le siège se situe dans une grande métropole régionale et qui prétend défendre le monde entrepreneurial en région.

Je suis interloqué. Perplexe de travailler au sein d'un tel organe de presse, qui s'avère si dissemblable de la promesse qui est faite au lecteur. Et qui a été faite aux recrues, accessoirement.

Un journal adresse une promesse au lecteur et doit chercher à la tenir. A s'y tenir. Pour un girondin comme moi, cette promesse semblait censée. Relayer les réussites, les échecs, les chemins empruntés pour permettre à tel service ou telle innovation de germer et de se diffuser dans la société via un modèle économique... Cela a du sens. Telle est d'ailleurs la définition première d'une entreprise ou d'une société. Si l'intérêt d'une entreprise est certes particulier (dégager de quoi vivre de son travail, ce qui est légitime), il est éminemment sociétal. Sinon, on ne crée pas d'entreprise. On ne se lance pas dans pareille aventure.

L'argent n'est que la récompense du travail, sans quoi on n'aime pas le travail, seulement l'argent. Et on fait autre chose, comme de la spéculation ou du minage de bitcoins !

Prendre le virage de la presse économique, en ce sens, ne me semblait pas défausser mes convictions.

Ces convictions se sont forgées comme à l'intérieur d'un flipper. En se heurtant tantôt aux dogmes et aux schémas de pensée d'un apprenti scientifique (1re S), tantôt à ceux d'un apprenant littéraire (Term. A1) - quoi que les mathématiques y avaient encore une certaine influence - tantôt aux dogmes et aux schémas de pensée d'un étudiant en classe préparatoire HEC, tantôt à ceux d'un étudiant en UFR de Sciences humaines (philosophie en l'occurrence), pour finalement me tourner vers une école de journalisme.

Des dogmes et des schémas de pensée, j'en rencontre d'autres dans la presse.

Peut-être à l'exception de l'auto-construction et de l'apprentissage de la langue bretonne, que je vis à mon rythme (erratique en l'occurrence), comme des exutoires, je ne sors jamais de ce flipper.

Mon esprit girondin ne se satisfait jamais des dogmes verticaux, des certitudes. Or, ce journal se dévoile sous un jour centralisateur, "éradicateur", dogmatique.

Voilà que la rédaction en chef, hydre à plusieurs têtes, défausse les valeurs qui ont présidé à l'édification de ce journal. Qu'elle inflige des barrières, des seuils, en versant dans le culte des écosystèmes métropolitains. Haro sur la micro-entreprise, sur les entreprises artisanales, sur les franchises ? Depuis longtemps déjà (parce que nous avons la prétention de nous croire trop chers pour eux, raison première des difficultés rencontrées par ce journal d'ailleurs)... Haro sur l'économie sociale et solidaire ? Las ! C'est pourtant un mouvement de fond.

Non, cela va encore plus loin.

Les "consignes" pleuvent. Il faut parler des écosystèmes métropolitains, de la fin-tech, des startups (et encore, des voix s'en lassent déjà !), des entreprises novatrices (mais encore faudrait-il savoir qui produit l'innovation ! Serait-ce donc l'apanage des grands centres de R&D ?). Notre libre arbitre de journaliste de terrain est malmené à travers le prisme d'une vision néo-métropolitaine, sorte de calque du jacobinisme parisien qui n'est plus parisien depuis longtemps, d'ailleurs.

C'est juste son produit.

C'est un jacobinisme enfanté par un docteur Jekyll qui se serait exilé en province.

 

 

Posté par ar valafenn à 19:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


SeaLoft, Lorient

 

La vogue de l’hébergement insolite est-elle en mal de nouveautés ? Certainement pas en Bretagne ! Le défi que viennent de relever l’architecte naval plouharnelois Jean-Mathieu Bourgeon (JMKoncept) et le chantier naval lorientais SailWood va mettre bien des étoiles dans les yeux des amateurs d’expériences originales et atypiques. Entre péniche et loft, tiny-house et roulotte flottante, le « houseboat » made in Morbihan vient de se poser comme une fleur dans le port de Kernével, à Larmor-Plage. Une MOB posée sur l’eau, en somme. 

 

Jean-Mathieu Bourgeon à bord du houseboat de SeaLoft. - Photos : Xavier Eveillé

D’une surface de 48 m² (et jusqu'à 28 m² de terrasse extérieure), le houseboat peut accueillir 5 personnes, disposant en bas d’une chambre avec trois lits simples, d’une salle de bain cosy et d’un séjour avec cuisine équipée. Une version à 7 est prévue. / Lire la suite sur Le Journal des Entreprises édtion du Morbihan

 

Posté par ar valafenn à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

In extinso

 

22 planguenoual cidre

 

Parce que parfois (rarement en fait) les communiqués de presse peuvent être instructifs.

Rien à dire de plus...

Celui-ci est particulièrement bien conçu, même s'il a tendance à vous bombarder de chiffres.

Bravo ;-)

 

Communiqué de presse

 

Les Français ne connaissent-ils vraiment rien aux produits de saison ?

 

65% des Français ne préparent pas leurs repas avec des produits de saison

84% des femmes sont freinées par le prix mais 52% des hommes, non !

36% des Français sont prêts à payer seulement 10% de plus

 

La provenance est importante pour 61% des femmes et pour seulement 32% des hommes

95% des Français considèrent que les fruits et les légumes de saison sont bons pour la santé

Les Français n'obtiennent que 4 bonnes réponses sur 13 sur les produits de saison

 

Les 3 régions où les Français connaissent le mieux les produits de saison :

N°1 : Auvergne Rhône-Alpes, N°2 : Bretagne et N°3 : Normandie

 

 

Suite à la journée mondiale du commerce équitable du 12 mai 2018, Quitoque.fr, leader français du marché des panier-recettes livrés à domicile, a voulu savoir les Français savaient comment s'alimenter en fonction des saisons et des productions locales. Un sondage effectué auprès de 8.657 personnes pour connaître leurs compétences sur ce sujet d'actualité.

Lien officiel : https://www.quitoque.fr/  

 

*Méthodologie : L'enquête a été réalisée sur 8.657 personnes représentatives de la population nationale française âgées de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire Buzzpress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 4 au 10 mai 2018.

 

Des repas... pas de saison

Au cours de l'élaboration de leurs repas, les Français sont bien loin de choisir des produits en fonction du calendrier. En effet, plus de 62% des femmes et 69% des hommes répondent qu'ils ne se préoccupent pas du tout de savoir si les fruits ou les légumes qu'ils cuisinent sont en phase avec la saison.

 

Lorsque vous préparez vos repas, privilégiez-vous les fruits et légumes de saison ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

35%

38%

31%

Non

65%

62%

69%

 

 

 

 

 

 

Trop cher...

Pour la grande majorité des Français (66%), le prix des produits de saison est un frein. Dans le détail, ce sont surtout les femmes qui sont attentives aux tarifs pour plus de 84% d'entres elles alors que les hommes ne sont que 48% dans ce cas.

 

Pour vous, le prix est-il un frein ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

66%

84%

48%

Non

34%

16%

52%

 

 

 

 

 

 

Le juste prix est...

Concernant le prix à payer pour des produits de saison, 36% des Français sont prêts à aller jusqu'à une augmentation de 10%, mais pas plus. 28% sont disposés à monter jusqu'à 20% et enfin 16% jusqu'à 30%. A noter que les hommes sont plus nombreux à accepter de dépenser plus.

 

Combien en pourcentage êtes-vous prêt(e) à payer en plus ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Rien du tout

8%

12%

3%

Jusqu'à 10%

36%

41%

32%

Jusqu'à 20%

28%

28%

29%

Jusqu'à 30%

16%

11%

20%

Jusqu'à 40%

9%

6%

12%

Jusqu'à 50%

3%

2%

4%

 

 

 

 

 

 

D'où ça vient ?

Si la provenance des produits de saison ne semble pas être un problème pour 53% des Français, l'analyse des réponses en fonction des sexes apporte un éclairage bien différent. En effet, plus de 61% des femmes interrogées considèrent que la provenance des fruits et des légumes est d'une importance majeure alors que 68% des hommes y sont indifférents.

 

Pour vous, la provenance des produits est-elle un frein ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

47%

61%

32%

Non

53%

39%

68%

 

 

 

 

 

 

C'est bon pour la santé ? 

Un fait sur lequel les femmes et les hommes sont pleinement d'accord est celui de la santé. En effet, 95% des Français considèrent que consommer des fruits et des légumes de saison est réellement bénéfique pour leur corps.

 

Selon vous , manger des produits de saison est-il bon pour la santé ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

95%

91%

98%

Non

5%

9%

2%

 

 

 

 

 

 

Voilà l'été !

C'est à la saison estivale que 61% des Français consomment le plus de produits de saison. En deuxième position arrive l'automne pour 40% des répondants, suivie du printemps avec 37% et enfin l'hiver en dernier choix avec 36%.

 

Y a-t-il des périodes où vous mangez plus de produits de saison ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

En hiver

36%

33%

38%

Au printemps

37%

32%

42%

En été

61%

58%

65%

En automne

40%

41%

40%

 

 

 

 

 

 

Interrogation sur les produits de saison : 6/20 !

Lorsque l'on questionne les Français pour savoir quels sont les produits actuellement en phase avec la saison, les bonnes réponses se font rares. En effet, les Français trouvent seulement 4 produits sur les 13 propositions.  Ainsi, ils savent que les endives ou les châtaignes ne se récoltent pas en ce moment mais que c'est la bonne période pour les radis et les fraises. En revanche, ils ont tout faux pour tous les autres fruits et légumes proposés.

 

Parmi ces produits, lesquels sont de saison en ce moment ?

Réponses

Oui

Non

Artichaut

42%

58%

Asperge

49%

51%

Brocoli

54%

46%

Chou-fleur

43%

57%

Épinards

35%

65%

Endive

48%

52%

Oseille

42%

58%

Petits pois

47%

53%

Salsifis

51%

49%

Radis

50%

50%

Fraise

52%

48%

Châtaigne

36%

64%

Rhubarbe

43%

57%

 

 

 

 

 

Dans quelles régions les Français connaissent-ils le mieux les produits de saison ?

Avec seulement 2% de bonnes réponses, les régions Pays-de-Loire, Ile-de-France et Hauts-de-France font figure de mauvaises élèves au niveau national. Ce sont les régions Auvergne Rhône-Alpes avec 15%, Bretagne et Normandie avec 13% qui arrivent en tête des régions connaissent le mieux (ou le moins mal) les produits de saison.

 

Dans quelle région habitez-vous ?

Classement

Régions

Pourcentages

N°1

Auvergne Rhône-Alpes

15%

N°2

Bretagne

13%

N°3

Normandie

13%

N°4

PACA

12%

N°5

Nouvelle Aquitaine

11%

N°6

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

10%

N°7

Bourgogne Franche-Comté

6%

N°8

Centre - Val de Loire

5%

N°9

Grand Est

5%

N°10

Corse

4%

N°11

Pays-de-Loire

2%

N°12

Ile-de-France

2%

N°13

Hauts-de-France

2%

 

 

 

 À propos de Quitoque

Quitoque est le leader français sur le marché des panier-recettes livrés à domicile. Les trois co-fondateurs de la start-up se sont donnés pour mission de simplifier le quotidien des Français et de leur permettre de bien manger, sans contrainte. Les abonnés reçoivent chaque semaine un panier contenant tous les ingrédients ainsi que les recettes pour réaliser 4 à 5 repas. Les produits sont sélectionnés avec soin pour leur fraîcheur et leur qualité. Les recettes sont imaginées par la Chef Céline Nguyen, co-fondatrice de la marque ; elles sont faciles, originales, et équilibrées. La livraison est gratuite et possible partout en France métropolitaine. En pleine croissance, Quitoque a pour ambition de devenir une véritable alternative aux courses du quotidien.

Pour plus d'informations : https://www.quitoque.fr/

 

Allez, un bémol : la photo du CP... Kitchissime. Je l'ai troquée par cette illustration du dessinateur de presse Clam (parue originellement dans Le Guide de la Bretagne insolite & relax).

Posté par ar valafenn à 14:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

'Vit hon touristed veniget

PA crucuno montage 1

Achu, ma doué. Skuizh on... / Fini, ma doué. Fatigué...

 

*Pour nos visiteurs bénis. / For our blessed visitors.

 

Posté par ar valafenn à 20:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Après la chute du mur à Berlin, l'effondrement... d'une montagne en Corée du Nord

 

Vidéo de 100 ans d'évolution de la mode en Corée !

Incroyable vidéo ! Découvrez l' évolution des différents styles, modes et coupes de cheveux tendance depuis 100 ans en Corée du Nord et Corée du Sud. Les styles et coupes de cheveux sont très différents de décennies en décennies !

https://videos-mdr.com


 

évolution femmes corée du nord et corée du sud

https://videos-mdr.com/video-de-100-ans-devolution-de-la-mode-en-coree

Une activité caduque ? Selon des sismologues chinois, le principal site d'essais nucléaires en Corée du Nord serait désormais inexploitable. La raison ? L'effondrement partiel de la montagne, le Mont Mantap, lors du dernier test !

Le sixième et dernier essai nucléaire de Pyongyang - une bombe à hydrogène, clamait alors le régime - réalisé le 3 septembre 2017, avait en effet généré une secousse sismique d'une magnitude de 6,3 et entraîné des répliques.

 

 

Posté par ar valafenn à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,