Etonnant.

Plus ça va, plus la Bretagne jouit d'une notoriété, d'un renouveau culturel et identitaire fort. Je pense qu'il y a une unanimité là-dessus. Phénomène de réaction, je suppose. Car en réalité, les nuages s'amoncellent sur la province.
On parle beaucoup des sondages canons et des médias dithyrambiques sur la méthode Sarko, sa généreuse ouverture à gauche... On entend moins parler de l'arrêté visant à abaisser le niveau en breton (cf note ci-dessous) ni de la récente décision du ministère de la Justice de détacher judiciairement la Loire-Atlantique de la Cour d'appel de Rennes.

C'était en réalité la seule chose, le seul lien administratif et officiel, qui restait de la Loire-Atlantique en Bretagne.

La séparation, initiée sous Vichy, est donc désormais totale.

Dans l'indifférence générale. Hors de Bretagne disons, car l'affaire fait quand même un peu de bruit ici.

Enfin, du bruit...


A_bord

 

Tout le monde est en vacances.

Disons donc plutôt un clapotis de bruit.


groix_pointe_enfer_2

 

D'ailleurs, voici des photos de la pointe de l'Enfer, à Groix, où je suis allé mercredi. C'est bôôô, hein ?


groix_pointe_enfer_3

 

Ah oui, l'Etat, via la SNCF, a profité aussi de l'été pour enterrer le projet de TGV pendulaire entre Rennes et Quimper/Brest.
Enfin, en même temps...
A trop rapprocher de Paris, on vide les provinces.
Les régions de France où la Recherche et le développement (R&D) sont les plus faibles sont celles qui se situent à moins d'une heure/une heure et demie de Paris (Picardie, Haute-Normandie, Champagne-Ardennes, Bourgogne...). La région Centre se transforme en dortoir pour cadres qui bossent à Paname. Du coup, l'immobilier flambe...
Enfin bref.


Groix_pointe_enfer_1

 

Ca fait sûrement kiffer quelques technocrates et aux autres ministres d'emmerder le peuple. Mais ils peuvent mettre tous les bâtons dans les roues possibles, pendant des décennies voire des siècles, ils se fatigueront pour rien : cela n'empêchera pas les gens de vivre leur culture et de promener leurs fesses où ils ont envie, sauf à réinstaurer la dictature.