lanrivoaré 7777 saints

Seizh mil eizh kant seizh ha daou-ugent, 7847. Cherchez les 70 intrus : en français, 7847 ne font plus que 7777. Une erreur de traduction et voilà les Bretons privés de 70 saints martyrs ! C'est ainsi que l'enclos de Lanrivoaré, en pays léonard, s'appelle indifféremment le cimetière des 7777 Saints en français ou le cimetière des 7847 saints en breton. Tout ce petit monde doit quelque peu se serrer, car seul un autel de granite surmonté d'une croix et abritant la statue de Saint-Hervé symbolise, à l'intérieur de l'enclos du cimetière, la grande et belle famille des saints bretons. Le monument religieux ne brille pas par sa démesure - préférez pour cela la prometteuse Vallée des Saints - aussi c'est sur la pointe des pieds nus qu'il vous faudra pénétrer.

Tête nue également de rigueur pour qui devra se plier à la coutume : devant l'autel, sept galets alignés pour l'éternité représentent les sept pains refusés à Saint-Hervé. Ce dernier les pétrifia derechef. Dès lors, il est exigé au visiteur, dévot ou profane, de faire trois fois le tour de l'autel puis de soulever les galets les uns après les autres, du plus léger au plus lourd. L'autel de Saint-Hervé aurait aussi des effets bénéfiques quant à la fécondité des femmes en mal de descendance.

La légende ne dit pas combien de bienheureuses virent leur voeu le plus cher exaucé. Qui sait, peut-être, les voilà les 70 qui manquent à l'effectif... ?