fusion bretagne pays de la loire

 

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140601trib000832761/francois-hollande-plaide-pour-12-super-regions.html

Vous avez aimé la chute des Girondins, vous avez aimé Vichy ? Vous aimerez le dépeçage en règle de la Bretagne qui est en train de s'opérer en catimini et à la vitesse grand tgV avant les arbitrages de juin. La carte du magazine Challenges a mis le feu aux poudres du Jacobinisme hollandais qui entend rectifier le tir d'un Manuel Valls un peu trop réformateur... Après la reprise de volée de Ségolène Royal pour écarter le risque d'implosion de son Poitou-Charentes de fortune, ce sont les maires des grandes villes bre... pardon de l'ouest qui sortent l'artillerie, prêts à jouer la carte technocratique jusqu'à la corde et à tuer dans l'oeuf le projet de réunification. En dépit de grands discours lénifiants jouant sur la fibre bretonne quand il s'agit de bourrer les urnes, les édiles des grandes villes manoeuvrent pour imposer la dissolution de la Bretagne dans un grand ouest où la basse Bretagne deviendra un confetti et où l'identité bretonne sera niée d'un revers de manche par des élus ligériens, mayennais, sarthois et autres (quand le jacobin ne vient pas de l'intérieur). C'est déjà le cas, vous n'imaginez pas à quel point pour qui a fréquenté les coulisses des assemblées locales. L'identité bretonne deviendra un gros mot, l'héritage d'une tare congénitale d'un autre âge. On calquera les mêmes méthodes pays-de-loirienne aux Bretons, on arrivera à convaincre les jeunes générations que la Bretagne n'a jamais existé. On en viendra à douter de l'existence d'un millénaire d'état breton et au-delà, on uniformisera, on nivellera, on technocratisera, on déracinera ce qui reste de la Bretagne au nom d'une France moderne, d'une France forte, en réalité au nom d'une énième tentative désespérée d'échapper au bon sens : créer des régions cohérentes et respectueuses des identités vécues depuis des siècles par ses habitants, transcender la France en s'appuyant sur des territoires plus aimés, au fond, et considérés au bout du monde qu'ils ne le sont depuis les hôtels de ville et de région de Nantes, Brest, Rennes ou Saint-Nazaire ! Parlez de l'Ouest à un Américain ou un Chinois et il vous répondra Far West alors que Bretagne, Vallée de la Loire, Normandie sont des creusets, des références mondialement connues. Les édiles françaises n'ont rien compris, encore moins aujourd'hui au lendemain de cette élection européenne qu'hier.

Edit du 28 mai :

Après avoir tenue la corde, la thèse d'une réunification de la Bretagne a pris sérieusement du plomb dans l'aile. La raison : l'hostilité farouche du président Hollande alors que Valls laissait filtrer une carte à douze régions favorable à la Bretagne historique. Depuis, les propos de Ségolène Royal ont jeté le trouble en appelant à une fusion Pays de la Loire-Poitou Charentes. Derniers éléments en date : les propos rapportés par La Tribune il y a deux jours du président de la République s'opposant à tout démembrement de régions actuelles et invitant à des fusions pures et simples, tandis que les maires des grandes villes bretonnes appellent à une disparition toute aussi radicale de la Bretagne venant appuyer l'idée d'une grande région Ouest Bretagne-Pays de la Loire.

Le ministre de la Défense et ancien président de la région Bretagne Jean-Yves Le Drian tenterait de convaincre le président de "sauver" la Bretagne (quitte à laisser filer la Loire-Atlantique). Le Télégramme parle ainsi ce jour de maintien de la Bretagne administrative actuelle, laissant penser que Nantes deviendrait la capitale d'une région centre-Ouest Pays de la Loire/Poitou Charentes ou Pays de la Loire/Poitou, nombre d'élus charentais ne cachant pas leur préférence pour un rattachement à l'Aquitaine...

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué alors qu'il serait si cohérent et logique de réunifier la Bretagne, d'inclure Maine et Loire, Mayenne et Sarthe dans le Centre pour former une vaste région Vallée de la Loire, et de fusionner Aquitaine et Poitou-Charentes ?

http://www.latribune.fr/blogs/la-tribune-du-grand-paris/20140526trib000831928/reforme-territoriale-projet-toujours-flou-mais-le-calendrier-se-precise.html

http://www.letelegramme.fr/france/reforme-territoriale-la-bretagne-resterait-seule-28-05-2014-10185855.php

Edit du 1er juin :

Le président Hollande révèle l'intention du gouvernement de fusionner dès ce 18 juin la Bretagne et les Pays de la Loire. 18 juin, tout un symbole pour une région qui a ardemment combattu pour la Libération et qui a apporté le plus ses suffrages au président élu. Ils devront pourtant considérer officiellement que la Bretagne n'a plus d'existence aucune. Après un millénaire d'histoire, après le dépeçage de Vichy, l'oeuvre va être parfaite : la Bretagne est sur le point d'être rayée de toutes les cartes officielles et administratives. Au soir du 2 juin, la publication de la carte des 14 régions laisse en suspens cette fusion, évitée de justesse sous la pression de Jean-Yves Le Drian. Les Pays de la Loire continue de faire cavalier seul. Mais en réalité, le président Hollande a laissé le champ libre à une fusion Bretagne-Pays de la Loire qui se jouerait, sur les conseils de Jean-Marc Ayrault, lors de la bataille parlementaire qui s'annonce en juillet.