j'demande pas la lune juste quelques étoiles

 

Pour consulter la bande annonce de J'demande pas la lune

 

Fred est un ancien ingénieur dégringolé dans la galère des rues. Un jour, le regard d’une petite fille le réveille dans sa dignité d’homme et de père déchu. Il va quitter ses compagnons de squat et retrouver en Bretagne une vieille maison héritée de  son grand-père. Mais la  maison n’est qu’un tas d’éboulis au bord d’une carrière, paysage grandiose et isolé.

Nouveau Robinson, Fred va reconstruire sa maison en partant de rien, ou presque, créer un univers ingénieux et autonome, et par-là même, se reconstruire, retrouver une vie sociale, renouer des liens. Son changement progressif entraînera à distance celui de sa compagne de misère, Nina, qu’il a laissée loin de lui, dans les rues, et dont il est amoureux. Quant au passé, qu’il a tout fait pour fuir, il le rattrapera de manière inattendue…

Jusqu’à ce que tout bascule à nouveau dans le drame… Ou pas… Le destin est souvent cyclique, mais la possibilité de briser le cercle existe, et Fred a les clés de son avenir entre ses mains...

C'est tout l'univers du réalisateur Robert Coudray, auteur de nombreux courts métrages depuis les années 70 (Les Artisans de la baie, Bricoleur de lune, Soleil de Bretagne, Itinérance, Le Secret de Mermoz en 2006, Aie/pain noir/Sève...) qui transparaît dans ce film émouvant dont les premières représentations refusent du monde.

Etudiant en cinéma, carnavalier nantais, crêpier, cidrier, tailleur de pierre ou encore, connu pour son incroyable Musée du poète ferrailleur à Lizio, Robert Coudray livre un premier long métrage poétique réalisé loin des pavés parisiens. Homme de rêves et de défis, poète féru de récupération passé maître dans l'art de créer une oeuvre avec deux-trois bouts de ficelle, le Morbihannais s'est entouré d'une équipe de quelque... 500 bénévoles pour embobinner J'demande pas la lune juste quelques étoiles en trois années tout de même, entouré d'une garde rapprochée de copains, de voisins ainsi que de sa fille Sarah, réalisatrice assistante. 

A l'issue de trois années de conception - les décors sont sur-mesure dans l'esprit du Poète ferrailleur à la croisée des chemins entre critique sociale version armoricaine, défense de l'environnement et univers à la Tim Burton - l'équipe de tournage qui a investi une carrière dans la région de Josselin pour l'occasion, a donné corps à un film poétique au budget défiant toute concurrence et aux qualités scéniques remarquables.

 

X.E.

j'demande pas la lune

Pour consulter le site internet de J'demande pas la lune, juste quelques étoiles.

Pour en savoir plus à propos de l'association Les embobineurs d'images et connaître les dates et lieux des premières projections.

Ci-dessous : les illustrations de l'artiste Juliette Pinoteau qui a suivi tout le tournage :

j'demande pas la lune illustrations juliette pinoteau